Ce récit a été noté : 3.8 / 4

 
( 0 = histoire nulle   4 = histoire TOP )


Ajouter à ma liste
Le Parking

Publié par : routiers76 le 15/10/2021




Jeudi, il fait beau, ni trop chaud ni trop froid, un temps idéal pour aller marcher.
Je pars vers 11 H 30, comme cela une fois ma douche prise, je serai libre pour 15 H00 maxi.

Ma boucle commence par une petite route goudronnée, pas le choix si je veux éviter de prendre la voiture. Peu de monde à cette heure et c’est bien. Je m’engouffre dans la forée, et croise deux ou trois randonneurs et joggeurs. Après environ 5 km, étant à proximité du parking du stade, j’en profite pour faire le détour et y passer pour remplir ma gourde. Quelques voitures sont stationnées. Je remplis mon bidon d’eau fraîche et en profite pour me désaltérer.
Dans une voiture noire Citroen C4 stationnée, il me semble reconnaître mon voisin Gilbert. Ce type de véhicule est similaire au sien.
Ces derniers temps, je n’ai pas eu trop de contact avec lui, il habite à 3 maisons de mon domicile et depuis son licenciement fait de la dépression. C’est vrai qu’une sortie professionnelle comme cela à 54 ans est dure à avaler.
Intrigué, je m’approche de l’automobile
. Arrivé à hauteur de la portière avant, la vitre se baisse et une voix timide me dit :
« Montes « .
J’ouvre la portière et m’assieds. Gilbert ne semble pas m’avoir reconnu, il a les yeux fermés et la tête en arrière. Sa braguette est ouverte et son sexe dehors. Je suis gêné et ne sais quoi dire. Lorsque je lui tends ma main droite pour lui serrer la main, il appuie dessus l’orientant vers son sexe. Celui-ci est en érection, une belle bête !
Au contact de son sexe, je suis surpris ! Je n’ai pas la volonté d’enlever ma main.
Son sexe est doux, je le sens vivre dans ma main.
Instinctivement, je le décalotte et le branle doucement.
« Ah oui, continues, suces -le ! «
Visiblement Gilbert apprécie. Son siège bascule en position couchette Je peux sans problème lui descendre le pantalon. Je scrute le parking, c’est le désert.
L’horizon libre, je me précipite vers ce sexe bien fière, ma langue va le calmer. Un vrai plaisir d’avaler son membre. Avec son bassin qui ondule, il donne la cadence. Ses couilles sont bien grosses, il aime mon pelotage.
Son sexe pénètre très loin dans ma bouche. De ma main droite, j’ose fouiller dans son caleçon cherchant son anus. Gilbert a compris et m’aide en se soulevant, ce qui manque de m’étouffer avec la pénétration maximum de sa bite. Oh oui, j’ai trouvé son anus, aucune difficulté pour y rentrer l’annulaire. Je le pénètre doucement , il exulte.
Après un long moment de plaisir, il me demande de basculer mon siège. Je le fait et en profite pour baisser mon short. ...

... Connectez-vous pour lire la fin de cette histoire érotique | Inscription 100% gratuite


Mots-clés : En partie vraie, Gay, Branle, Fellation, Sodomie, Mûrs, Européen(s)