Ce récit a été noté : 3.9 / 4

 
( 0 = histoire nulle   4 = histoire TOP )


Ajouter à ma liste
Martine en visite au caveau à vin !

Publié par : routiers76 le 02/08/2022


Martine en visite aux caveau.


Demain, nous reprenons la route pour Rouen. Nous avons donc pris RDV pour goûter des vins et en acheter.
Le viticulteur nous a proposé 19 h00, parfait pour nous, cela nous servira d’apéro !

Martine a mis une robe en toile légère de couleur noire avec son ceinturon. Elle a un soutien gorge corbeille qui met sa poitrine en valeur et bien sur un bon décolleté. Comme souvent à cette époque, elle n’a pas mis de culotte.
Depuis que nous sommes en vacances, je la sens se lâcher, et c’est bien.
Nous arrivons à l’heure chez l’exploitant. Le porche est ouvert. Un homme se présente à nous et nous indique de nous garer à l’intérieur. Il referme le porche derrière nous.
Nous descendons de la voiture. C’est un homme de la cinquantaine, bronzé et légèrement bedonnant.
« Bonjour Messieurs dames, vous n’avez pas eu de mal à trouver ? «
« Non, aucun soucis, avec le GPS c’est facile «
« J’ai refermé le porche, sinon, il y a toujours des visiteurs sans RDV. »
Nous nous présentons, il fait de même.
Il nous invite à le suivre dans le caveau. La fraicheur nous envahit.
Descendus dans la cave, il présente son salon d’accueil, un gros baril en bois qui sert de table et des grandes chaises hautes
« Que voulez-vous gouter ? «
« Du rouge et du blanc si cela ne vous dérange pas. «
« Pas de problème, vous êtes là pour cela, on va accompagner cela avec de la charcuterie ! «
Léon, c’est son prénom, sort d’un frigidaire deux assiettes de charcuterie. Il ne manque pas de jeter un oeil sur le décolleté de Martine !
« On va commencer par le blanc, c’est mieux pour le goût ! «
Léon sort une bouteille de blanc aligoté, du 2020 .
Il en met une rasade dans les 3 verres et nous invite à prendre de la charcuterie. Martine hume le vin et le prend en bouche, elle se rince la bouche avec et l’avale ! Je ne dis rien, mais pense que si elle continue comme cela, elle va vite tourner !
Léon observe et ne dit rien.
« Alors, comment le trouvez vous ?
Martine vide son verre, se lèche les lèvres et dit : « Il est bon, mais gagne à veillir ! »
« Bien vu ma petite dame, elle si connait ! «
« Vous pouvez m’appelez Martine si vous le voulez ! »
« Pas de problème Martine, et toi c’est comment ? «
« Moi c’est François «
« Ok, vos verres sont vides, on va goûter le Coteaux Bourguignon , c’est un 2018. «
Léon nous sert ce nouveau cru, nous le prenons avec des rondelles de saucisson.
Martine est déjà joyeuse, elle est assise au fond de sa chaise haute, sa robe est légèrement relevée et ses jambes écartées. Léon s’approche d’elle et trinque avec, il pose sa main sur son genou gauche et lui dit :
« Il est plus chère mais meilleure ! «
Martine du coup en prend une gorgée et se gargarise avec. Elle reprend une gorgée qu’elle avale !
« Oui, on sent le terroir ! dit elle en rigolant ! «
Léon lui caresse le cou en lui disant ; « Tu es bonne, tu sens bien le vin, je vais te faire goûter un Meursault, tu vas voir la différence ! «
Il me regarde et me fait un coup d’oeil, comme si il avait compris mes pensées !
Nous avons fini nos verres, Léon nous sert un blanc Meursault, le top de ses blanc.
Je vois que Martine sourit bêtement, elle est déjà grammée ! Léon me sert un verre plein, j’ai compris sa tactique, il veux me cuiter.. Il fait de même avec Martine.
Ce dernier verre est excellent, mais dès que Léon est tourné, je le vide dans le crachoir !
Léon est à côté de Martine,, il lui fait la conversation, elle rigole sous l’emprise du vin blanc.
J’en profite pour manger de la charcuterie.
Les verres se vident !
Martine se lève et s’appuie sur le tonneau table. J’en profite pour lui caresser ses hanches, elle me sourit. Je prends en douce le pan de sa robe et continuant à lui caresser le bas du dos, le coince dans son ceinturon.
Elle ne se rend compte de rien, continuant à discuter avec Léon. Je me rassieds. Comme je le pensais, ses fesses et on cul son bien visible. Cela me fait bander ! Léon n’a encore rien vu
Léon fait le tour du tonneau et nous sert du Meursault. Passant derrière Martine, il voit son cul nu, ne dit rien. Il lui sert le verre en lui tenant la hanche. Ils rigolent ensemble. Je fais mine d’être un peu alcoolisé.
La discussion bat son plein. Léon est resté debout à côté de Martine. Sa main gauche est baladeuse, il tient la taille de ma femme, et passe sa main sur son cul, elle ne dit rien, trop occupé à goûté le vin et manger de la charcuterie. J’en profite pour vider mon verre après l’avoir goûté.
Nous passons au vin rouge, un bon Bourgogne. Léon m’a rempli ma coupe, il fait de même avec le verre à Martine et le sien. Puis, il dit a Martine :
« Viens avec moi, je vais te montrer mes plus belles bouteilles. « Il se tourne vers moi en me disant : « Tu as l’air fatigué, mets toi dans le canapé et n’hésites pas à en reprendre, je fais visiter le caveau à ta Femme .
J’acquiesce et m’assieds dans le canapé pour lui être agréable.
" « Tout droit Martine, je te suis ! « Martine précède Léon, celui-ci peut lui mâter son cul. Il lui pose la main sur ses fesses pour la guider.
« Regardes le bac de macération, montes sur le tabouret, tu verras mieux. »
Martine monte sur un tabouret et se penche pour regarder.
Ne t’inquiètes pas, je te tiens ! «
Joignant les gestes à la parole, Léon tiens Martine par les cuisses. Ses mains remontent jusqu’aux fesses. Aucune réaction. Martine est grisée par la teneur de l’air en alcool. Léon s’enhardit et ses mains remontent jusqu’à la taille !
« Tu as bien chaud ma Martine, tu veux une coupe ? «
« Oui, je veux bien, j’ai chaud ! «
Léon remplit les coupe ...

... Connectez-vous pour lire la fin de cette histoire érotique | Inscription 100% gratuite


Mots-clés : En partie vraie, Hétéro, Branle, Fellation, Pénétration vaginale, Mûrs, Européen(s), Marié(e)s, A plusieurs