Ce récit a été noté : 2.8 / 4

 
( 0 = histoire nulle   4 = histoire TOP )


Ajouter à ma liste
Des ordres divins

Publié par : lucfesse le 05/08/2022

"A poil !".
C'est le premier ordre qui me fait toujours frissonner de crainte et de plaisir. Ordre reçu d'un homme seul, en couple ou en groupe, peu importe, j'obéis toujours. Ordre reçu dans un appartement, une chambre d'hôtel, un parking, une forêt, une cave, peu importe, j'obéis toujours. Et j'obéis totalement: pantalon (jamais de slip), t-shirt, sandales, rien ne reste pour cacher mon corps, rien, jamais. Je suis exposé, je suis offert à tous les caprices du donneur d'ordre et de ses compagnons.

"A genoux !".
C'est le deuxième ordre qui affirme ma position de soumission, d'acceptation de ce qui va venir, de ce qu'on attend de moi. Et j'obéis toujours. Cet ordre me place à ma place, inférieur, serviteur. Ma visage, ma bouche sont à la hauteur de tout ce que l'on me demandera de lécher, de sucer, d'avaler. Cul, couilles, gland, foutre, pisse, crachats. En ma baissant davantage, ma langue pourra nettoyer pieds, chaussures, bottes. Et dans cette position, mes fesses seront offertes à la fessée, à la cravache, et à tout ce que l'on voudra introduire dans mon cul.

"A 4 pattes !".
Ce troisième ordre consacre ma statut d'animalité, me place au rang de chien, de cheval ou de porc. Et j'obéis toujours. Dans cette posture, on peut m'affubler d'un collier et d'une laisse, d'un mors et d'une bride, ou me laisser découvert et offert comme une femelle que l'on va enculer ou fouetter, ou les deux. C'est aussi dans cette position qu'en cas de pluralité, on pourra à la fois utiliser mes deux seuls organes utiles, ma bouche et mon cul. Je peux aussi ainsi servir de mobilier vivant, siège ou table.

"Rampe !".
Ce quatrième ordre m’abaisse au rang de larve, de ver. Et j'obéis toujours. Sur le parquet, le carrelage, le béton, l'herbe, la terre, la boue (oh, la boue), sur le sec ou le mouillé. Je suis ainsi à la merci des piétinements et des coups de pieds que mes ondulations attirent. C'est aussi dans cette position que l'on m'utilise comme serpillière, combinaison de ma salive et de ma peau. C'est très utile pour faire disparaître les traces de crachats, de foutre ou de pisse dont les ordres précédents auront certainement maculé le sol.

"Dehors !".
Cet ordre, ...

... Connectez-vous pour lire la fin de cette histoire érotique | Inscription 100% gratuite


Mots-clés : En partie vraie, Gay, Bisexuel, Soumission/domination, Fétichisme, Sado Maso, Uro/Scato, A plusieurs