Ce récit a été noté : 4.0 / 4

 
( 0 = histoire nulle   4 = histoire TOP )


Ajouter à ma liste
Intervention à domicile.

Publié par : chochaud47 le 16/04/2021

Je venais d'avoir 18 ans, le permis dans la foulée et mon apprentissage en électricité allait se terminer et mon patron avait toute confiance en moi, aussi un jour il m'annonça qu'il s'absentait pour la journée et me laissait m'occuper des dépannages à domicile seul. Quelle fierté!
Je partais donc faire ma tournée, la matinée se déroula parfaitement, je fis une courte pause le midi pour gagner du temps et finir tôt alors qu'il ne me restait qu'un client mais qui risquait de me prendre du temps. Il s'agissait d'installer une prise dans une chambre.
Lorsque la porte s'ouvrit, je fus frappé par la grâce qui emmenait de l'homme en face de moi, il était blond aux yeux d'un bleu pénétrant, la trentaine, l'air sportif, souriant.
Il me montra le travail a effectuer, rien de bien compliqué, il fallait installer une nouvelle prise dans sa chambre qui lui servait aussi de bureau afin de se passer des rallonges qui courraient au sol.
J'allais chercher mon matériel et commençais ma tâche. J'étais gêné car il travaillait sur son ordinateur et moi, accroupi ou à quatre pattes je sentais son regard derrière moi.
"Vous avez un beau sourire!" me dit il enfin. Moi n'y comprenant rien je me retournais en le remerciant d'un sourire, justement, et il me dit alors "Celui là aussi, je parlais de l'autre, celui du plombier!" et il échappa un petit rire. Je me rendis compte qu'il voyait ma raie depuis tout à l'heure et honteux, les joues rougissantes, je relevais mon pantalon avant de me remettre au boulot.
"Ça ne me gênais pas, répliqua le client avant de rajouter plus bas, au contraire.". Je me sentis rougir encore plus et continuais la pose de la goulotte.
Il m'offrit un verre d'eau et nous discutâmes de banalités tandis que je terminais mon travail, mais il posait quelques questions personnelles de temps en temps et je ne voyais rien venir, quand, lorsque j’eus fini et testé mon installation, il me proposa de prendre une douche. Je refusais poliment et il s'approcha de mon visage pour me demander:
"-Même pas avec moi? La je devins écarlate et ne trouvant pas les mots il continua, si tu ne veux pas je te laisserai partir, ne t'inquiète pas!"
Tout se bousculait dans ma tête, je commençais à faire demi tour puis me ravisais et lui dit "d'accord".
Il me caressa la joue et me dit tout bas "tu me plais beaucoup tu sais" puis me roula une bonne pelle. Il m'entraina vers la salle de bain, puis me déshabilla avec sensualité, pris ma queue prête à exploser et commença a faire des va et vient tout doucement, je lui expliquait que c'était la première fois pour moi, ça le fit rire et il me promit d'être à la hauteur. Puis il se déshabilla à son tour, j'avais mal à la bite tellement je bandais, alors il me poussa vers la douche, fit couler l'eau et s'agenouilla pour me pomper, c'était lent, c'était doux, c'était divin! Il continua je ne sais combien de temps, j'oubliais tout et tandis que je lui caressais les cheveux, un jet puissant sorti de mon gland et il s'en délecta en poussant de petits gémissements de plaisir. Il continua encore quelques secondes afin de n'en laisser aucune goutte.
Une fois l'affaire finie, nous sortîmes de la douche, il s'essuya e ...

... Connectez-vous pour lire la fin de cette histoire érotique | Inscription 100% gratuite


Mots-clés : En partie vraie, Gay, Branle, Fellation, Sodomie, Jeunes, Première fois, Européen(s), Au travail